Corps et âme – Franck Conroy (707 pages)

Ce livre, extrêmement dense et riche, plaira avant tout aux musiciens. Ce roman magnifique et flamboyant est aussi assez technique. Pour ma part, je me suis revue, au conservatoire, chez mes profs particuliers, avec mes compagnons de musique de chambre, pendant des summer sessions, en train de bosser, et d’annoter des partitions jusqu’à ne plus voir les notes.

Le ressenti, l’amour de toutes les musiques, les rivalités des parents, l’apprentissage de la respiration profonde, qui permet de surmonter le trac, l’avancée vers le piano sur scène, le prix, improbable, à un concours international.

Sinon, corps et âme, c’est aussi l’histoire d’un gamin très pauvre de New York qui découvre la musique et qui tombe sur la personne qui devient son père spirituel, son professeur, son mentor. Une belle histoire, une belle écriture, New York bouillonnant, les wasp de la 5ème avenue, les juifs new yorkais d’après guerre, les noirs et les blancs. Merveilleux. Merci à mon ami Yves Le Gal de me l’avoir suggéré.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s