Entre deux mondes-Olivier Norek Officiel (405 pages)

Olivier Norek abandonné provisoirement Victor Coste pour un thriller magnifique sur la jungle de Calais. Comment l’état français a laissé les associations gérer une situation inhumaine, comment notre terre d’accueil s’est transformée en politique de l’autruche. Comment on en est arrivé à tout détruire comme si cela n’avait jamais existé et comment on a réparti cette misère sur notre territoire. Comment les populations locales souffrent aussi de cette situation absurde.

La France a toujours eu des vagues migratoires, rappelez vous vos cours d’histoire de primaire, les wisigoths, les vikings, les francs, les burgondes, tous ces sauvages qui n’ont demandé l’avis de personne pour s’installer. Bien plus tard, les italiens, les polonais, les arméniens, les espagnols, les algériens, tunisiens et marocains, les vietnamiens, les cambodgiens…

Comme une chanson des Beruriers Noirs, salut à toi… Tous ces gens qui se sont installés en France qui ont essayé de s’intégrer et de trouver un boulot. Les dernières vagues ne font pas exception à la règle : des gens normaux fuient un pays partagé entre deux camps sanguinaires qui utilisent leurs populations comme bouclier humain. 

Qui n’aurait pas envie de fuir, de trouver un endroit en paix pour sa famille, ses enfants ? En faisant comme s’ils n’existaient pas, les gouvernements successifs ont pensé que le problème disparaîtrait tout seul. Qu’ils ne venaient pas pour s’installer mais pour passer en Angleterre. La lutte pour retenir des gens dont on ne veut pas et qui ne veulent pas rester est devenu un combat absurde où aucun protagoniste ne trouve son compte. 
Toujours très bien écrit, on retient ses larmes et son écœurement. Un uppercut en plein estomac.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s