Couleurs de l’incendie – Pierre Lemaitre (530 pages)

Bon, les vacances ne sont pas si propices que ça pour lire, mais je tiens au moins le rythme d’un bouquin par semaine et je vous livre ici mon petit billet sur la suite du merveilleux « au revoir là-haut » de Pierre Lemaitre.

J’ai eu des échos plutôt négatifs sur cette suite, car on est souvent déçu des suites. Eh bien pas moi, je l’ai trouvée très bonne. Évidemment, le premier tome est flamboyant, car Édouard est lui-même un artiste fantasque et flamboyant. Depuis le début, on sait que Madeleine est plus terne, et ce roman suit son histoire, sa chute et sa détermination à remonter la pente, sa vengeance, en détruisant la vie de chaque personnage qui a ruiné la sienne.

Le style est toujours magnifique et l’histoire parfaitement construite. On aime cette description de l’entre deux guerres, la mort d’un monde disparu et les prémices d’un futur bien sombre. On y retrouve la mélodie des malversations de l’époque, on y découvre les rouages des informations qui paraissent dans les journaux et les balbutiements de l’industrie moderne, incluant les débuts véritables de la publicité et du marketing.

Malgré quelques libertés historiques que l’auteur confesse dans ses remerciements finaux, on adhère volontiers à l’ensemble. Enthousiasmant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s