Si tous les Dieux nous abandonnent – Patrick Delperdange (292 pages)

Le livre de Patrick Delperdange porte bien son titre. J’ai envie de dire, rarement titre n’a autant illustré ce qui nous attend dans le roman. Léopold recueille Céline qu’il a trouvé dans le froid. Cela fait jaser au village. Et surtout, Maurice lui en veut terriblement à Céline, car elle s’est défendue contre son chien qui la mordait en lui donnant un coup de bâton qui l’a salement amoché.

Tous les personnages sont taiseux, la plupart sont bêtes sales et méchants. Dans ces minuscules villages où chacun a son lourd secret, où tout le monde épie tout le monde, et où les uns spéculent sur les agissements des autres, la tension monte inexorablement.

Classé en roman noir, ce livre est pour moi un roman sombre, qui m’a un peu rappelé l’été circulaire de Marion Brunet. Si vous avez aimé le premier, vous aimerez le second. Des thèmes similaires abordés différemment, un côté encore plus sombre dans celui-ci. Inquiétant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s