Bandidos – Marc Fernandez (314 pages)

Quel plaisir de retrouver la joyeuse petite bande Diego, Isabel, Lea, Ana, David, Pablo et Nicolas !

Comme toujours, Marc Fernandez prend un prétexte historique et/ou politique pour dérouler l’histoire de son thriller : Après les bébés volés en Espagne (Mala Vida) et la tentative d’assassinat du dictateur Pinochet et l’opération Condor qui en a résulté pour traquer les opposants au régime dans le monde entier (Guerilla Social Club), c’est cette fois l’assassinat d’un journaliste photographe vingt ans auparavant et donc la liberté de la presse qui est le point de départ.

Entre Buenos Aires et Madrid, l’enquête va mettre en avant un climat social toujours tendu dans cette partie du monde, avec une police parfois corrompue (les bandidos du titre), et un phénomène existant partout : la folie de l’information immédiate, à sensation véhiculée par les réseaux sociaux et les chaînes d’info continue avec une qualité qui laisse parfois à désirer. Palpitant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s