Galerie

Civilizations – Laurent Binet (378 pages)

Voilà un livre que je voulais lire depuis longtemps. J’avais été fascinée par « la septième fonction du langage » du même auteur. Civilizations est aussi exigeant que le précédent, peut-être même plus. Comme toujours, Laurent Binet mélange des faits réels de l’Histoire avec une fiction crédible mais totalement farfelue. Ici, il imagine que Christophe Colomb est mort comme un chien en voulant atteindre les Indes en passant par l’ouest (et donc démontrer la rondeur de la terre par la même occasion, désolée pour mes lecteurs platistes). Quarante ans plus tard, tout le monde a oublié la drôle d’idée de ce génois, et ce sont les Incas qui débarquent à Lisbonne, le lendemain du terrible tsunami qui détruit la ville. De là, ils vont peu à peu envahir l’Espagne de Charles Quint, puis son royaume entier. Le livre comporte trois parties : la première raconte le premier débarquement des vikings en Amérique, leur installation ; la deuxième, le débarquement et l’invasion Inca ; la troisième raconte le road trip du peintre El Greco en compagnie de Cervantès qui les mènera jusque chez Montaigne.
Un livre riche et foisonnant que j’ai par ailleurs trouvé un peu foutraque. Et puis il faut quand même bien connaître l’histoire des 16ème et 17ème siècles pour saisir toute la saveur humoristique du roman et pour l’apprécier pleinement. Les amateurs d’histoire se régaleront assurément. Pour ma part, j’ai parfois l’impression d’avoir loupé des nuances importantes, ce qui me laisse un arrière-goût d’inachevé. Je crois qu’il faut se laisser embarquer, sans chercher trop à démêler le vrai du faux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s