Plus jamais seul Caryl Férey (319 pages)

Deuxième roman de la sélection du prix des lecteurs du festival Bloody Fleury. Humour noir, baston et orbite purulente. Ancien flic, Mac Cash a un seul œil et aucun prénom. Moi qui croyais que pour entrer dans la police française il fallait 10/10 aux deux yeux alors avec carrément un en moins !!! Je dois me tromper à ce sujet. Ce détail mis à part, on a quand même envie de le suivre dans cette très sale histoire.

Il récupère sa fille dont il vient d’apprendre l’existence et se lance dans une enquête non officielle et borderline sur la mort de son seul ami, pourtant perdu de vue depuis quinze ans. C’est mon côté maman, je ne veux pas que la gamine soit orpheline à la fin, et puis entre agacement et attachement, on sent son grand cœur affleurer, et ses émotions à fleur de peau. Il aime une poignée de personnes pour qui il donnerait sa vie…et peut-être plus qu’une poignée, finalement. Par ailleurs on apprend pas mal de choses choses sur le trafic maritime dans ce roman au style fluide et à l’histoire originale. Un bon petit polar

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s