Galerie

L’ordre de la félicité – Jean-Michel Legaud (122 pages)

Lorsque l’on décide de s’intéresser de près aux bâtiments qui nous entourent dans nos villes au quotidien, on pourra rapidement déceler des éléments architecturaux qui en racontent l’histoire. Et si on fait des recherches sur les petites histoires de la grande Histoire qui y sont associées, on peut se plonger dans une quête quasi obsessionnelle.

Voilà la démarche de l’auteur qui est parti de simples balades dans Caen pour s’intéresser de près à une organisation secrète du 18ème siècle, à la structure proche de celle des Francs-Maçons, dont le but était de bien boire, bien manger et plus si affinités. Surveillées par des policiers infiltrés, ces organisations, soupçonnées du pire seront rapidement innocentées, et l’Ordre de la félicité tombera dans l’oubli à la mort de son fondateur. Au travers des rapports du policier infiltré, Jean-Michel Legaud fait revivre cette organisation disparue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s