L’été Circulaire – Marion Brunet (266 pages)

Et une sélection de finie, une ! Marion Brunet écrit remarquablement bien et nous entraîne dans un été étouffant où l’on sent la tension monter en même temps que la température.

Des gens simples de tous les jours, des espoirs d’adolescents délavés par les réalités de la vie, des frustrations enfouies, des beautés locales qui se ternissent, un peu de médiocrité par dessus forment un ensemble cruel et réaliste. On devine assez vite qui est le père de l’enfant à naître et on se doute du drame à venir mais Marion Brunet réussit à nous entraîner dans l’espoir qu’elle fait naître pour mieux nous anéantir… Jusqu’à l’été suivant. Accablant.

2 commentaires sur “L’été Circulaire – Marion Brunet (266 pages)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s