Le berceau – Fanny Chesnel (265 pages)

Joseph est en train de fignoler le berceau de sa première petite-fille, lorsqu’il reçoit un appel : l’avion qui transportait son fils a disparu des radars.

Fanny Chesnel nous entraîne dans un road movie peu commun, où le paysan normand va prendre l’avion pour la première fois, malgré son appréhension, pour retrouver la trace de sa petite-fille pas encore née.

Bien que j’aie un doute sur l’ouverture d’esprit de mes amis Manchots (Nachus, fils de nachu !) ce berceau est moelleux comme une turbulette, tendre comme un chamallow et comme dans le liquide amniotique d’un ventre de femme enceinte, rassurant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s