Rien n’est noir – Claire Berest (282 pages)

Est-ce que j’aime Frida Khalo? Voyez la photo qui accompagne cette chronique, j’ai même un tee-shirt à son effigie! Alors quand j’ai vu cette couverture magnifique lors de la rentrée de septembre, je me suis dit que si je n’achetais qu’un livre, c’était celui-là. 

Vous découvrirez la vie de Frida Khalo, personnage fantasque et brisé, probablement bipolaire, à une époque où on ne le disait pas, amoureuse d’un homme effroyablement laid qui avait pourtant un succès fou. Diego Rivera, le plus grand peintre d’Amérique dans les années 1920, fut son mari et sa tourmente.

Si vous connaissez l’histoire de cette femme à part, libre d’agir comme bon lui semblait, multipliant les conquêtes à l’instar de son mari, peintre reconnue, communiste, diva, et emprisonnée dans ce corps si douloureux, vous n’apprendrez pas tellement plus d’elle. Mais le style de Claire Berest ajoute une touche colorée (rouge, bleu, jaune, noir) essentielle à cette biographie. Un style qui à mon sens ne trahit ni la femme ni l’artiste.

Alors que vous aimiez Frida comme moi à la folie, ou que vous ne la connaissiez pas, il faut absolument découvrir cette peintre étonnante qui a révolutionné la peinture moderne en peignant comme personne n’avait jamais peint avant. Épatant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s