Galerie

Envole-moi – Sarah Barukh (202 pages)

A l’instar de la chanson de Calogero 1987, faites un bond dans vos années adolescentes. Vous savez, cette période où vous commencez à chercher à séduire avec des boutons et / ou des culs de bouteilles et / ou des rondeurs et / ou des cheveux qui deviennent indomptables. Cette période où les amitiés sont à la vie à la  mort, exclusives. La période où il y a toujours la belle avec sa copine moche. Cette copine moche qui n’aura jamais confiance en elle, même quand elle sera devenue belle. Qui se réfugie dans les livres et les études pour montrer qu’elle vaut quelque chose, autrement.

Anaïs est devenue adulte et elle fait fausse couche sur fausse couche quand elle reçoit un appel de son ancienne amie d’enfance, Marie. Elle se sont perdues de vue, suite à une année terrible où une succession d’événements désastreux ont fini par briser leur amitié. Alors qu’irait faire Anaïs aux funérailles de Brigitte, la mère de Marie ?

Un roman sur la douleur de l’adolescence, de la découverte de soi, des déconvenues. Un roman sur les débuts de la dégradation sociale dans les quartiers populaires. Un roman où on rit et où on pleure. Des personnages attachants qui restent longtemps après, à vous accompagner. Merci Sarah.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s