Galerie

En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut (171 pages)

J’ai enfin lu « En attendant Bojangles ». C’est toujours un défi de lire un livre qui a eu beaucoup de succès, qui a été adapté au cinéma. On est parfois déçu. Or j’avais entendu parler du succès du livre mais j’avais peu entendu parler du livre lui-même, ça m’a donc protégé de mes propres a priori. J’ai énormément aimé cette histoire de femme fantasque et
de maman à part. L’histoire de cette folie qui s’insinue dans cette famille qui aurait pu n’être qu’un peu décalée. La vision de l’enfant sur cette situation hors normes est une bonne idée pour ne pas tomber dans l’angélisme, et pour garder une forme de crédibilité à l’ensemble qui maintient la structure. Un vrai ton, une belle histoire d’amour, et un glissement progressif
vers l’annonce fatale d’une tragédie. Peu à peu, on sent bien que ça ne peut que mal finir, mais dans la voix de cet enfant, on espère encore que seul l’amour triomphera. C’est beau, c’est moche, c’est triste, c’est drôle tout à la fois. Un premier roman très réussi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s