Galerie

Les Petrov, la grippe etc… – Alexei Salnikov traduit du Russe par Véronique Patte (318 pages)

Quel drôle de roman ! Quel Ovni ! Je savais en intégrant cet ouvrage à ma Pile à lire, il y a deux ans et demi que j’aurais à faire à un livre très original. Aussi décrié qu’adulé dans son pays, ce roman a fait l’objet d’une adaptation cinématographique. Pour ma part, j’ai été aussi enthousiaste que les plus enthousiastes (description minutieuse du quotidien d’une famille presque ordinaire, souci du détail qu’on n’a jamais vu ailleurs, sensation de fièvre, de froid et de flou, comme lorsqu’on est malade, justesse des personnages, de leur comportement et de leurs ressentis) et aussi perplexes que les détracteurs (mais où diable veut-il en venir ? Et pourquoi cette fin étrange ? et que se passe-t-il ? Ah ! rien, ok !). Bref, un roman assez ardu mais hyper original, je ne le conseillerais pas à tous, mais pour ceux qui souhaitent s’imprégner de l’ambiance d’avant-guerre (contre l’Ukraine, cela va sans dire), et de romans qui sortent des sentiers battus, un peu pointus, vous serez servis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s