Dulmaa – Hubert François (232 pages)

A la mort de son père, Elisa retourne pour la première fois en Mongolie, après dix ans sans y avoir mis les pieds. Sa mère les a quittés pour retourner dans son pays. Pourquoi est-elle partie? Elisa commence un long voyage, semé d’embûches, pour la retrouver. Aidée de son grand-père qui est toujours là dans les moments difficiles, Elisa nous dévoile quelques pans de la culture Mongole.

Je n’ai pas « choisi » de lire ce livre, puisqu’il fait partie de la liste du prix des lecteurs, mais c’est un bon parallèle au « loup bleu » que j’ai lu il y a quelques semaines. La culture mongole ne bouge pas malgré les siècles, et c’est amusant d’y voir les parallèles. Le livre est bien écrit et se dévore en quelques heures pour peu qu’on adhère aux prémices de cette culture.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s