La nuit des béguines – Aline Kiner (324 pages)

Personnellement, je dois avouer mon manque total de culture mais j’ignorais tout des béguines et du béguinage. Communautés de femmes dans toute l’Europe, le grand béguinage royal de France fut crée par Saint-Louis.Le béguinage consistait à laisser des femmes s’installer en toute liberté dans des communautés laïques plus ou moins importantes. Elles pouvaient travailler et posséder leurs entreprises, étudier sans être sous le joug de maris, y compris Dieu.

D’aucuns diront que Aline Kiner étale sa science et que son roman est une thèse déguisée. Pour ma part, j’ai adoré apprendre des choses de façon ludique en y suivant les aventures de différents profils ayant atterri là pour des raisons variées. Toute une époque est abordé dans ce mode de vie particulier qui s’est arrêté avec l’application d’une bulle papale.

Sur fond politique et économique difficile (des nobles qui se soulèvent contre leur roi, Philippe Le Bel, dans un pays en faillite, les caisses sont vides), additionné de fanatiques (l’inquisition s’en mêle les bûchers fleurissent), Aline Kiner nous peint des portraits vivants et magnifiques de femmes libres et audacieuses dans leurs choix de vie… finalement furieusement modernes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s