Galerie

L’autre Rimbaud – David Le Bailly (360 pages)

De Rimbaud, j’ai encore en mémoire des vers qu’on apprenait à l’école, des histoires de poches trouées et de bateau ivre, un soupirail et un boulanger, des petits aux joues rouges collés les uns aux autres. Mais je suis loin d’être une rimbaldienne acharnée, d’ailleurs
j’ignorais à peu près tout de la vie du poète, hormis sa relation scandaleuse avec Verlaine et son image à dix-sept ans, les yeux si bleus, perdus dans le vague. Donc pour ma part, j’ai tout découvert de la vie de Rimbaud dans ce livre qui essaye de réhabiliter celui que le reste de la famille a tenté d’effacer complètement, a mis de côté, n’a pas été enterré dans le caveau familial, a été spolié de l’héritage par sa propre mère et sa sœur dont il était le
parrain : le frère de Rimbaud, son aîné d’un an. Arthur et Frédéric étaient deux frères très proches, et puis Arthur est parti à Zanzibar pour faire fortune et il a abandonné et renié son frère, écrivant à sa mère qu’il était idiot. Pourquoi cet opprobre ? Une histoire d’amour.
Frédéric s’est entêté à épouser la femme qu’il aimait, et avec laquelle il eut quatre enfants.
Un mariage honni par sa famille qu’il paiera fort cher. Et aussi, le tort absolu d’avoir soutenu son père contre sa mère, alors qu’ils étaient séparés. Arthur n’est pas présenté sous un jour très sympathique, c’est plutôt un sale type, et tant pis pour ceux qui me fustigeront. Un point de vue très intéressant, donc, sur cette famille où presque tout le monde est méchant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s