Galerie

Voyage à motocyclette latino-americana – Ernesto Guevara (224 pages)

En 1951, Ernesto Guevara partait sillonner l’Amérique du Sud à moto avec son ami Alberto Granada, avec la vague idée de rejoindre l’Amérique du Nord. Pas d’idée pré conçue à l’époque, pas d’idéalisme politique, contrairement à ce que certains feront croire par la suite. Juste un gamin un peu irresponsable et inconséquent qui voulait voir du pays. Profitant de leurs connaissances en médecine (Guevara était étudiant, il ne lui restait qu’une année pour terminer son cursus, qu’il terminera plus tard et Granada, un peu plus âgé, pouvait déjà exercer), il nous raconte les anecdotes de leur voyage et les avaries, nombreuses, de leur fameuse moto.

Mais il savait écrire, le bougre. Grand lecteur de romans d’aventures et de poésie, son écriture est belle et poétique aussi… Lorsqu’il ne raconte pas ses problèmes intestinaux.

Ernesto par lui-même, cela casse un peu le mythe, tout en le faisant naître en même temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s