Galerie

La laveuse de morts – Sara Omar (384 pages)

Je n’ai rien contre les Musulmans. Je n’ai rien pour non plus. Comme le dit l’autrice, seuls les hommes interprètent les textes sacrés avec plus ou moins de bonheur. On trouve autant de passages de violence dans la Bible que dans le Coran. Néanmoins, naître fille Kurde en Irak en 1986 n’était assurément pas un gage de bonheur (probablement pas plus aujourd’hui), même si Frmesk a la chance d’être placée chez ses grands-parents, emprunts de bonté et de bienveillance. Comme le dit aussi l’autrice, passer son temps à traiter les autres de mécréants reflète essentiellement la faiblesse de sa foi. Comme le dit encore l’autrice, et comme l’avait brillamment démontré Amin Maalouf dans ‘le premier siècle après Béatrice’, un monde sans femmes assurerait la fin de l’humanité. Elle explique aussi que la pureté des femmes se situent dans leur hymen. Et que la pureté des hommes se situe dans l’hymen de leurs sœurs ou leurs épouses.

Je ne peux pas juger de ce que l’autrice décrit. J’espère juste qu’elle a concentré plusieurs histoires en une seule. Elle a écrit un roman, on peut donc supposer qu’il y a au moins une partie de fiction. J’espère que tous les hommes ne sont pas et violents, et violeurs, et tueurs, et pédophiles au nom de l’Islam. Ça ferait beaucoup pour un seul peuple. (Sauf le grand-père, mais il n’est pas musulman, il est zoroastrien).

Accrochez votre cœur, vous aurez envie de hurler, de vomir, de pleurer. Rien n’est beau, aucun espoir dans la vie de ces femmes, même celles qui sont réfugiées en Europe.

Aujourd’hui Sara Omar fait l’objet d’une Fatwa à son égard. Vraisemblablement, admettre qu’un hymen qui peut ne pas saigner pas la nuit de noces justifie de mettre l’opprobre sur la femme qui dénonce cette ignorance physiologique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s