Galerie

Blackwater 6 – Pluie – Michael Mac dowell traduit de l’anglais par Yoko Lacour et Hélène Charrier (238 pages)

Ça y est, j’ai terminé la magnifique série Blackwater avec ce 6eme tome.
Le clan Caskey s’est agrandi avec des naissances, d’autres membres sont morts. Des années 20 aux années 70, cette saga se dévore comme un pauvre bougre tombé dans les eaux troubles de la Perdido.

Je réfute toutes les tiédeurs sur la facilité, le style de l’écriture. J’aime absolument et en bloc. La liberté, le féminisme, le racisme, l’homosexualité sont des thèmes importants abordés très simplement et pourtant avec une subtilité touchante. Les couvertures de Pedro Oyarbide sont sublimes (je l’ai déjà dit ?).
Il faut savoir que je n’aime pas les sagas, je n’aime pas spécialement le fantastique. Bravo encore à Dominique Bordes pour son coup de poker réussi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s